9ter: un film sur la face cachée de la politique de régularisation de l'Office des étrangers

9ter: un film sur la face cachée de la politique de régularisation de l'Office des étrangers

Derrière les chiffres et les statistiques se cachent des vies. Pour Maggie De Block, son bilan est excellent. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder les statistiques. Pourtant, l'action de la Secrétaire d'État à l'asile et à la migration en matière de régularisation médicale pose question. Depuis l'instauration d'un filtre dans la procédure 9ter, à peine 7% des demandes passent la rampe.

En Belgique, la procédure de régularisation pour raisons médicales ("9 ter") permet d'octroyer un droit de séjour à des personnes étrangères gravement malades qui ne peuvent se faire soigner dans leur pays d'origine. "Mais l'application qui est faite de cette procédure pose aujourd'hui sérieusement question: de nombreuses personnes atteintes d'une maladie qui peut mettre leurs jours en danger n'obtiennent pas de statut de séjour. Elles sont renvoyées dans leur pays alors qu'elles n'ont aucune possibilité d'y être soignées", dénonce le CIRÉ.

Les acteurs de terrain s'inquiètent de cette évolution et ne manquent de la dénoncer. C'est dans ce cadre qu'ils ont réalisé un film interpellant qui retrac le parcours de plusieurs personnes en attente de régularisation médicale. Ce film montre aussi la réaction de ceux qui entourent ces patients: médecins, assistants sociaux,... Un témoignage interpellant qui montre la complexité de certains dossiers et les dégats que cause la politique pratiquée par la Secrétaire d'État à l'asile et à la migration, Maggie De Block.

 

9ter: un film sur la face cachée de la politique de régularisation de l'Office des étrangers
Watch the video

9ter: un film sur la face cachée de la politique de régularisation de l'Office des étrangers

Derrière les chiffres et les statistiques se cachent des vies. Pour Maggie De Block, son bilan est excellent. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder les statistiques. Pourtant, l'action de la Secrétaire d'État à l'asile et à la migration en matière de régularisation médicale pose question. Depuis l'instauration d'un filtre dans la procédure 9ter, à peine 7% des demandes passent la rampe.

En Belgique, la procédure de régularisation pour raisons médicales ("9 ter") permet d'octroyer un droit de séjour à des personnes étrangères gravement malades qui ne peuvent se faire soigner dans leur pays d'origine. "Mais l'application qui est faite de cette procédure pose aujourd'hui sérieusement question: de nombreuses personnes atteintes d'une maladie qui peut mettre leurs jours en danger n'obtiennent pas de statut de séjour. Elles sont renvoyées dans leur pays alors qu'elles n'ont aucune possibilité d'y être soignées", dénonce le CIRÉ.

Les acteurs de terrain s'inquiètent de cette évolution et ne manquent de la dénoncer. C'est dans ce cadre qu'ils ont réalisé un film interpellant qui retrac le parcours de plusieurs personnes en attente de régularisation médicale. Ce film montre aussi la réaction de ceux qui entourent ces patients: médecins, assistants sociaux,... Un témoignage interpellant qui montre la complexité de certains dossiers et les dégats que cause la politique pratiquée par la Secrétaire d'État à l'asile et à la migration, Maggie De Block.