Une liste de « pays sûrs » : protection internationale ou diplomatie ?