Réfugiés et homosexualité: les affinités sélectives