Contrôle des frontières de l'UE: l'impasse

Contrôle des frontières de l'UE: l'impasse

Depuis 20 ans, on assiste à une extraordinaire surenchère sécuritaire aux frontières de l'UE. Quelles sont les conséquences? Est-ce efficace? Le nouveau numéro de MICmag intitulé "Contrôle des frontières extérieures de l'UE: l'impasse" revient sur les coûts humain et financier d'une politique qui ne fonctionne pas. Ce numéro a finalement finalement été diffusé ce mardi 9 décembre dans la Libre Belgique.

Avec plus de 3 000 morts en 2014, la Méditerranée serait devenue la route migratoire la plus dangereuse au monde selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Selon les sources, entre 18 000 et 23 000 migrants seraient morts ces 20 dernières années en tentant de franchir les frontières extérieures de l'Union européenne (UE).

Depuis 20 ans, on assiste à une extraordinaire surenchère sécuritaire aux frontières de l'UE. Pourtant, c'est un leurre de croire que l'on va pouvoir contrôler la totalité des frontières. Les dispositifs ont beau être de plus en plus sophistiqués, globalement, les migrants continuent à passer. À partir du moment où un dispositif est déployé à un endroit, on assiste à un déplacement des routes migratoires vers d'autres lieux.

Pourtant, c'est un leurre de croire que l'on va pouvoir contrôler la totalité des frontières. Les dispositifs ont beau être de plus en plus sophistiqués, globalement, les migrants continuent à passer.

Les chiffres l'attestent. 2014 aura été une année record avec plus de 165 000 migrants interceptés alors qu'ils tentaient de traverser la Méditerranée centrale pour gagner l'Europe. La plupart d'entre eux sont Syriens, Érythréens, Somaliens, Afghans... Et plus on barricade les frontières, plus les migrants prennent des risques pour les franchir. A fortiori s'il n'existe pas de canaux légaux de migrations qui permettent à ceux qui auraient toutes les chances d'obtenir l'asile d'atteindre de manière sécurisée le territoire où ils peuvent en faire la demande.

Depuis 15 ans, l'Europe s'enfonce dans une voie sans issue en dépensant des sommes colossales dans le contrôle des frontières. De plus en plus d'argent public dépensé, de plus en plus de morts... et de plus en plus de migrants qui passent malgré tout à travers les mailles. Après 15 ans, la démonstration est faite : cette politique ne fonctionne pas. Et pourtant, on continue. Jusqu'à quand?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir